MVRDV

Du matériau au projet

S’il n’y a pas de bonheur sans nuage, il y a assurément des projets dont la réalisation présente un caractère à ce point pénible qu’il en devient difficile de juger du résultat sans en évoquer les avatars lors de leur construction. Le nouveau palais des congrès surnommé la « Nuvola », dernière création romaine de l’architecte Massimiliano Fuksas, en fait indéniablement partie.

En savoir plus...

Le matériau joue un rôle prépondérant en répondant à des exigences de protection, de confort et de performances techniques tout en favorisant un langage architectural et des sensations. Mais le rôle des matériaux dépasse la notion d’image ou de performance : la matérialité du projet dépend de la mise en œuvre particulière des matériaux, de la mise en relation de matériaux entre eux, de la transformation de la matière dans divers cycles de mutations progressives. Et il y a aussi la lumière, l’ombre ou le reflet qui participent de l’appréhension d’une matérialité, alors que leur matière est impalpable.

Un projet récent à Amsterdam illustre cette préoccupation de mise en œuvre de matériaux spécifiques, dont la matérialité produit des effets, des ambiances, des univers, des atmosphères qui dépendent des matières utilisées mais qui ne s’y réduisent pas.

Pour Chanel, MVRDV revisite à Amsterdam un édifice historique à travers un usage innovant du verre. Ou comment faire d’un budget confortable l’opportunité d’un challenge technique et architectural. Si l’agence MVRDV est bien connue pour sa production iconoclaste, elle ne s’était jamais confrontée aussi frontalement à l’univers du luxe. L’architecte Winy Maas et son agence ont imaginé, pour cet espace de Pieter Cornelisz Hooftstraat, une façade tout en transparence dans sa partie basse, usant de briques de verre pour une interprétation contemporaine du style de construction traditionnel du quartier.

De l’extérieur, cette nouvelle façade ne manque pas d’interpeler les passants car elle donne à voir une grande partie de l’intérieur de la boutique et augmente considérablement la surface d’exposition en vitrine, créant une impression de non-limite entre extérieur et intérieur. La façade s’habille de verre sur une grande hauteur et retrouve la terre cuite traditionnelle pour les appartements en étage.

La technologie développée pour ce projet est tout à fait innovante, une prouesse qui a nécessité l’aide d’une équipe de spécialistes : des chercheurs de l’Université de Technologie de Delft, la firme d’ingénierie ABT, l’entrepreneur Wessels Zeist, les verriers vénitiens Poesia et la société allemande Delo Industrial Adhesives.

Le projet développe 620 m² de boutique au rez-de-chaussée et 220 m² d’appartements en étage. Il réunit deux maisons traditionnelles en une seule. Une année a été nécessaire pour mettre au point la technique des briques en verre et leur assemblage avec une colle transparente et très résistante. La construction en verre s’est révélée bien plus solide qu’une construction similaire en béton, et permet le recyclage du verre perdu et des briques si la façade venait à être à nouveau transformée.

Le résultat se démarque du reste de la rue en brique typique et donne un aperçu des évolutions possibles de ce matériau que les architectes redécouvrent. En témoignent nombre de projets à la dernière Biennale de Venise, mais aussi les dernières réalisations d’Herzog et de Meuron chez Vitra, à Bâle, et pour l’extension de la Tate Modern, à Londres.

Projet & Localisation

Boutique Chanel - Amsterdam, Pays Bas

Distributeur / Verdeler
MMG Maters Media Group SAS

55 avenue Marceau
75116 Paris
France

Uitgever / Editeur
MediaXel bvba / sprl 
info@media-xel.com
Avenue Marie de Hongrie 64 Maria van Hongarijelaan
1083 Bruxelles / Brussel
België / Belgique